top of page

Voltaire

Dernière mise à jour : 20 juil. 2022


Portrait de Voltaire par Maurice-Quentin de la Tour
Portrait de Voltaire par Maurice-Quentin de la Tour

François-Marie Arouet (1694-1778), écrivain et philosophe est une référence essentielle dans mon univers.


Il n'existe pas à mon sens de personnage plus romanesque, ni plus brillant.

Les Français ne sont pas faits pour la liberté. Ils en abuseraient.

Voilà en une phrase toute la causticité et l'humour piquant de l'auteur, qui me séduisent au point que j'en ai presque fait l'un des personnages récurrents de la trilogie "Trois.1" :


— Ce type basait ses démonstrations sur l’ironie, poursuivit Tom, à croire qu’il a inventé le mot. Si on est assez stupide pour le lire au premier degré, il a écrit les pires horreurs, mais ce n’était que pour mieux les dénoncer. Il comptait fermement sur la bêtise de ses ennemis pour ne pas le voir. Et cela marchait ! Cachés dans la foule des petits esprits, seuls les gens plus instruits, ou plus clairvoyants, discernaient son véritable propos. C’était réellement un jeu dangereux. La bien-pensance du moment avait le pouvoir d’allumer dans le meilleur des cas des autodafés, au pire des bûchers. Et pourtant, personne n’a mieux que lui vilipendé la bigoterie en la cajolant… À l’époque, le blasphème était puni de torture publique et de mort. Est-ce que les choses ont tant changé, au fond, dans certaines parties barbares du monde ? Où est le Voltaire de notre siècle ?

— Il me semblait bien que c’est un de tes auteurs classiques préférés.

— Lui, classique ? C’est encore un moderne ! Et tu savais que c’était un véritable anglophile ? C’était un fan de la balance politique des institutions britanniques, tout en feignant de s’en moquer, méthode oblige. Il parlait couramment l’anglais, il écrivait même directement dans notre langue, ce qui était totalement exceptionnel pour un Français, déjà à l’époque, et d’autant plus que le français était alors la langue dominante.

Extrait de Trois.1 : Synopsis anglais - tous droits réservés.

En ces temps dits modernes, Voltaire reste un maître à penser dont la sagesse aigrit encore les rageux, qu'il n'a jamais épargnés pour mieux les exposer.


Ainsi la phrase : "Comme le despotisme est l’abus de la royauté, l’anarchie est l’abus de la démocratie". Quand on a déambulé sur les Champs-Élysées en ce début 2019 au lendemain de certaines "manifestations", on mesure le bien-fondé de cette observation...

Statue et tombeau de Voltaire au Panthéon
Statue et tombeau de Voltaire au Panthéon, Paris

La philosophie de Voltaire n'était pas contemplative, elle était engagée, politique et religieuse, des poils à gratter hélas toujours bien dérangeants. N'y a-t-il pas une inspiration à trouver, encore aujourd'hui, dans cette obstination à dénoncer les fanatismes ?


Si vous souhaitez en savoir plus sur la vie de ce personnage extraordinaire, je vous recommande la lecture de deux ouvrages de référence : Voltaire, de Pierre Milza, et Voltaire, de Jean Orieux. Vous aurez l'impression de lire un roman.


C'est à se demander comment il se fait qu'une saga télévisée ne lui ait pas encore été dédiée. L'époque se sentirait-elle lâche à honorer un personnage jugé trop "clivant" ? Ferait-elle la part belle aux incultes bigots que l'on croise sur les réseaux sociaux, qui l'agonissent d'injures et d'anathèmes, comme ceux dont ils sont les mauvais héritiers le faisaient il y a 250 ans, l'orthographe en moins ?


Le mieux est encore de relire l'auteur lui-même : le site www.ebooksgratuits.com est une mine où ses œuvres, libres de droits, peuvent se télécharger sans difficulté.


En plus de penser intelligemment, avec humour, passion et culture, il y aura une cerise sur le gâteau : ce délicieux français du 18ème siècle, si recherché et si léger à la fois, sophistiqué et clair.


N'hésitez plus : replongez-vous dans ce classique, dont la modernité vous surprendra.

Et méfiez-vous toujours de cet "infâme", dont la dénonciation opiniâtre, notamment par Voltaire, vous a donné vos libertés présentes.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page