top of page

Highway to Hel.L.A

Dernière mise à jour : 20 juil. 2022

La ville des Anges a tout pour séduire : le soleil, la chaleur, les stars... les touristes-romancières...

Vue de l'Observatoire Griffith et du downtown de Los Angeles
Vue de l'Observatoire Griffith et du downtown de Los Angeles

Gigantisme

Métropole géante qui s'étale au soleil de la côte Ouest des États-Unis sur environ 1.300 Km² (finalement, autant que Paris et sa banlieue, et moins que Londres - non, mais!), la ville est passée de 11.000 habitants à la fin du 19ème siècle à presque 18 millions au début du 21ème, attrapant quelques étoiles dans sa course folle au "toujours plus".

"À Los Angeles, les distances sont si considérables que tout piéton est suspect." Frédéric Dard (1921-2000)

Pollution

71 km de long, 47 km de large, elle donne son impression d'immensité par la vue dégagée, depuis ses collines, sur la vallée plate presque au niveau de la mer, cependant brouillée par le fameux "smog" - contraction de "smoke" (fumée) et "fog" (brouillard).


Il paraît que les locaux ont eu du mal à admettre que ce nuage quasi perpétuel provenait des pots d'échappement de leur extension naturelle : leur voiture.

Des régulations techniques draconiennes et un permis de rouler spécial plus tard, les choses ne se sont pas vraiment améliorées de ce côté-là, même avec la proximité de l'océan Pacifique.

Autoroute Los Angeles - San Diego
Autoroute Los Angeles - San Diego

Pourtant, Los Angeles n'est pas l'enfer de la bagnole qu'on décrit souvent. Oui, les autoroutes qui la traversent font minium 2 x 5 voies, souvent bien chargées.


Le métro discret

Mais ce qu'on ignore, c'est l'existence d'un réseau de bus et de métro tout à fait efficace et très abordable.


Je me suis ainsi baladée dans les principaux endroits de la ville en laissant ma voiture de location au parking... pour de sérieuses économies et un stress moindre de trouver une hypothétique place, littéralement au soleil, donc en format four quand on y retourne, et pour environ $40 par jour.


Au contraire, le métro dessert une centaine de stations dans toutes les zones à visiter (Hollywood Bv par exemple, les Studios Universal...). Il y a des navettes (climatisées, of course) qui vous emmènent au Greek Theatre si vous voulez faire la randonnée jusqu'à l'Observatoire Griffith pour apercevoir le Hollywood Sign.


Hollywood Sign
Hollywood Sign

Et c'est parfois gratuit ! Les jours d'élection, par exemple : j'y étais lors des "midterms" (élection de renouvellement du Congrès et du Sénat américain, à mi-mandat présidentiel) de 2018. Les transports sont "free" pour encourager les gens à voter. J'ai humblement fait remarquer à la conductrice qui m'invitait à bord, que je n'étais pas citoyenne américaine, ça l'a bien fait rire.


Mais à part ces occasions spéciales, on notera que le prix d'un billet est modique : $2 la carte de base, $1.75 par trajet, quelle que soit sa longueur. Juste un truc à savoir : ayez toujours de la monnaie sur vous, on ne rend jamais le change ici. Si vous n'avez qu'un billet de $5, vous en serez de votre poche.


D'ailleurs, oubliez la plupart du temps votre Carte Bleue, et pas seulement à cause des frais bancaires : on préfère le cash dans ce pays. Mon petit truc : un portefeuille qui organise les différentes coupures dans des poches différentes, et surtout trois pochons de pièces, pour séparer les "halves" (50 cents), les "quarters" (25 cents) et les "dimes" (10 cents).


Avant-gardiste, mais pas trop...

Côté transports alternatifs, le vélo à assistance électrique à la cote. C'est aussi bien quand on aborde l'espionnage en règle des quartiers mythiques de Beverly Hills ou de Hollywood Hills (ça devient franchement raide !).


Mais oubliez monocycles et autres trottinettes : à l'heure où Paris trouvait l'idée géniale, Los Angeles les bannissait. Trop de nuisances et d'accidents (comme d'habitude, avec quelque temps de retard, les Parisiens commencent à en revenir aussi...).


Donc en résumé : il est parfaitement possible de profiter de toutes les attractions de Los Angeles 1) sans polluer la planète 2) sans se ruiner en essence, en stress et en parking.


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page